PME, des conseils pour recruter vos stagiaires

Comme beaucoup d’entreprises, les PME sont également à la recherche de stagiaires pour les accompagner dans leur développement et dans leurs missions.

Face à de plus grandes entreprises et groupes de renommée, il n’est pas toujours facile pour les PME de se démarquer et d’attirer les profils attrayants. Voici quelques astuces pour valoriser votre structure et faciliter votre recrutement :

Règle n°1 : l’anticipation

Pour trouver le bon profil, il est essentiel d’anticiper le recrutement et de se caler sur le planning de formation des écoles où étudient les profils recherchés (école de commerce, ingénieurs…). Avant de lancer l’annonce, vous devez définir précisément les compétences à acquérir ou à développer au travers des missions phares du stage et vous procurer les documents nécessaires à l’établissement de la convention de stage.

Règle n°2 : la visibilité de votre entreprise

Pour vous faire connaître des étudiants, il est recommandé d’aller à leur rencontre et d’être visible sur les supports qu’ils consultent. Pourquoi ne pas vous inscrire à des forums étudiants, salons organisés par les écoles pour aller directement à la rencontre de votre futur stagiaire. En dehors de ces temps de rencontre, vous pouvez publier votre offre de stage sur des sites spécialisés très consultés par la communauté étudiante (Jobteaser, Indeed, jobs-stages par l’étudiant, directetudiant, vip-stage)

Règle n°3 : une annonce claire et attractive

Les étudiants survolent beaucoup d’annonces lors de leur recherche de stage. Pour les attirer, misez sur une accroche originale qui poussera l’étudiant à découvrir l’ensemble des missions ainsi que le profil recherché. Le stage est une étape importante pour les étudiants : il faut donc mettre en valeur les missions et valoriser la place qu’occupera le stagiaire au sein de votre structure. Être une PME est un avantage à mettre en avant dans l’annonce. A contrario des grands groupes, chez vous, le stagiaire sera au cœur des projets et proche de tous les membres de l’équipe.

Si le stage peut déboucher sur une embauche, il est conseillé de l’inscrire dans l’annonce. Cette mention donne des perspectives aux futurs diplômés qui s’investiront certainement davantage dans leurs missions.

Règle n°4 : la rémunération

La loi impose une gratification minimale (3,60€ de l’heure en 2017) pour les stages de plus de deux mois. Les employeurs peuvent, s’ils le souhaitent, augmenter ce taux horaire. Dans ce cas, la gratification qui dépasse l’obligation minimale est soumise à charges sociales.

En savoir plus sur la rémunération du stagiaire :

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de faire figurer en DSN, les stagiaires présents dans l’entreprise durant moins de deux mois (trois mois pour les périodes de formation en milieu professionnel réalisées dans le cadre des formations du second cycle secondaire en milieu agricole et rural), il convient de déclarer par ce biais ceux qui sont au-dessus du seuil de franchise légal. Dans tous les cas un document attestant des sommes versées est obligatoire et il est fortement conseillé désormais d’opter pour l’établissement d’un bulletin de paie.

Au même titre que les autres salariés, le stagiaire bénéficie de la prise en charge de ses frais de transport public à hauteur de 50% et des tickets restaurants selon les usages en vigueur dans l’entreprise.

N’hésitez pas à nous demander conseil pour vous accompagner dans ces démarches.

Source de l’article : Newsletters Experts & Décideurs, Compta Online

PME - Conseils recrutement stagiaire - Expert Comptable Lyon