Particulier, professionnel. Quels sont les intérêts de la création d'une SCI ?

Créer une SCI permet de répondre à divers intérêts et problématiques liées à des projets immobiliers personnels ou professionnels. 

Une Société Civile Immobilière c'est...

Une société civile dont l'objet est l’acquisition et la gestion d’un bien immobilier. Cette structure juridique permet à plusieurs personnes physiques ou morales de devenir propriétaires d’un bien immobilier et d’en assurer ensemble la gestion en tant qu'associés.

Créer une SCI permet de répondre à divers intérêts et problématiques liées à des projets immobiliers personnels ou professionnels. 

Lors de la constitution d’une SCI, les associés deviennent propriétaires de parts sociales proportionnellement au montant de leurs apports. 

Les intérêts de la création d'une SCI

Intérêt #1 - En cas d'investissement immobilier

La SCI est le type de société idéal pour réaliser des investissements immobiliers entre plusieurs personnes physiques ou morales. La SCI permet effectivement de réunir des capitaux et ainsi de faciliter, en cas de besoin, l’obtention de financements en vue de l’acquisition d’un bien immobilier. 

Intérêt #2 - En cas d'investissement immobilier dans le cadre d'une activité professionnelle

Créer une SCI est une solution appréciée par les chefs d’entreprise pour devenir propriétaire de biens immobiliers utilisés pour l’activité de l’entreprise plutôt que de les inscrire à l’actif du bilan de la société opérationnelle. 

Les avantages sont finalement nombreux :

  • Financement du bien immobilier par la perception de loyers et déduction des charges locatives dans la société d’exploitation
  • Protection du patrimoine immobilier
  • Facilitation de la cession de son entreprise. Le bien immobilier n’est pas obligatoirement cédé ce qui assure au cédant des revenus fonciers non négligeables lors de son départ à la retraite.
  • Possibilité de démembrement des parts de la SCI.

Intérêt #3 - En cas de transmission

Lors d'une succession, plusieurs personnes physiques peuvent devenir propriétaires du bien transmis et se retrouvent en conséquence en indivision. Si un des associés ne souhaite plus faire partie de la SCI, la vente de ses parts est possible et cela n’engendre pas obligatoirement la vente du bien immobilier.  A contrario, « nul ne peut être contraint à demeurer dans l'indivision ».

Vous souhaitez plus de conseils ? Inkipio peut vous accompagner dans la création et la gestion de votre SCI.