arnaque au président

Rappel des actions de prévention à utiliser dans votre entreprise.

Depuis plusieurs années, les escroqueries aux faux ordres de virement ou "arnaque au président", se multiplient, faisant de nombreuses victimes parmi les entreprises. Vous trouverez ci-dessous un rappel concernant cette pratique et les actions de prévention à mettre en oeuvre au sein de votre entreprise. 

Une arnaque déjà "ancienne"

La technique des fraudeurs repose sur le "social engineering", méthode qui vise à soutirer des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte.

Le mode opératoire est très souvent le même : le fraudeur contacte le service comptable d'une entreprise cible en se faisant passer pour le président de la société mère ou du groupe. Le contact se fait par mail ou par téléphone, via le standard. Après quelques échanges destinés à instaurer la confiance, le fraudeur demande que soit réalisé un virement international non planifié, au caractère urgent et confidentiel.

Le comptable sollicité s'exécute, après avoir reçu les références du compte étranger à créditer.

L'arnaque est très bien préparée en amont, grâce aux informations sur la société disponibles par exemple sur internet.

Des actions de prévention

Pour maîtriser les risques, suivez les bonnes pratiques à appliquer dans votre entreprise :

  • Rappeler à l'ensemble des collaborateurs la nécessité d'avoir un usage prudent des réseaux sociaux privés et professionnels. Les alerter sur l'importance de ne pas divulguer d'informations concernant le fonctionnement de l'entreprise,
  • Sensibiliser régulièrement le personnel à ce type d'escroquerie et en informer les nouveaux arrivants et les stagiaires,
  • Instaurer des procédures de vérifications et de signatures multiples pour les paiements internationaux,
  • Maintenir à jour le système de sécurité informatique.

Nos conseils pour déjouer l'arnaque au président ?

  • Ne pas céder à la pression d'un interlocuteur souhaitant un paiement rapide. Au moindre doute, en référer immédiatement à la hiérarchie,
  • Porter un regard critique sur les demandes inhabituelles de transmission de nouvelles coordonnées,
  • Au moindre doute, contacter l'interlocuteur habituel avec les coordonnées déjà connues de la société sollicitant la demande.

Retrouvez également nos conseils pour déjouer la fraude à la livraison de marchandises et la fraude au changement de RIB fournisseur.

Que faire en cas d'escroquerie ?

Nous vous conseillons d'identifier immédiatement les virements exécutés, les mandats de paiement ou les demandes de paiement en instance ou à venir utilisant les coordonnées bancaires frauduleuses.

Il faut aussi bloquer les coordonnées bancaires frauduleuses dans vos applications métiers ou systèmes de gestion. Si le paiement n'est pas encore intervenu, vous devez suspendre le mandat de paiement concerné et/ou bloquer la mise en paiement pour analyser la situation.

L'étape suivante sera de porter plainte auprès des services de police/gendarmerie, en apportant un maximum d'éléments pour optimiser les chances de récupérer les fonds escroqués.

arnaque-president